créer un blog ou un site | www.i-citoyen.com | www.i-rhonealpes.com | www.i-grandlyon.com | www.i-lyon.com

<< Tout baigne 13 : une bonne émission chez l'habitant... | SYD BARRETT: LE JOUEUR DE FLUTE ??? | Live de Tout Baigne : mercredi 13 février à 20h45 >>

SYD BARRETT: LE JOUEUR DE FLUTE ???

Bonsoir les gens...

Je suis Séb...

 

En Aout 1967 paraissait "THE PIPER AT THE GATES OF DAWN",premier album de PINK FLOYD et dernier avec SYD BARRETT (à peine impliqué dans le suivant).

Pour ce 2ème article concernant l'ami Syd,coup de projecteur sur l'album fondateur de la pop psychédélique.

" Syd était un génie.Tout était facile,nous n'avions qu'à le suivre" raconteront les Floyd pour une fois unanimes,car tous persuadés d'avoir croisé un diamant pur.

Syd Barrett est le grand génie méconnu du rock.Un précurseur au look d'une beauté romantique:cheveux bouclés,yeux charbonneux et chemises à jabots. Il semble parler aux elfes,aux fées et sa voix charme les lutins.Sa guitare magique ricoche entre les planètes,façon "grosse boule de flipper cosmique". Barrett invente la guitare "post-blues" dès 1967.

 

CURIOSITE SPATIALE

Roger Keith Barrett;bien né;va grandir dans les jupes de sa mère et lové dans l'univers fantastique des contes qu'elle lui lit. Adolescent,il apprend la guitare et au début des sixties,sévit avec d'autres élèves de la "Cambridge School For Boys" dans divers groupes.David GILMOUR,un ami,gratte avec lui et la paire se rendra meme à Saint Tropez en stop pour y faire la manche (le Floyd en fera meme une chanson !)

A la "Camberwell Art School" de Londres,Syd Barrett rejoint ensuite les "Abdabs";groupe de rhythm'n'blues monté par des étudiants en architecture. Il chante,joue de la guitare et suggère un changement de nom:"The Pink Floyd Sound" qui deviendra peu après "PINK FLOYD" (en référence pour la version officielle aux bluesmen Pink Anderson et Floyd Council.)

Les premières répétitions avec Roger WATERS (à la basse),Richard WRIGHT (aux claviers) et Nick MASON (à la batterie) sont chaotiques mais le groupe développe vite un style et un son très personnels,à base d'instrumentaux pas toujours planants,de sonorités noyées dans l'écho et d'effets spéciaux rudimentaires. Sur scène,le groupe qui se dit "avant-gardiste" donne toute sa mesure lors de concerts marathons arrosés de projections psychées. Musique froide,cérébrale...car jouée par d'impeccables étudiants en architecture...totalement au service du génie Barrett dont la très réelle folie secoue déjà les vieux carcans de la pop britannique.

Cet invraisemblable éventail de possibilités ne passe pas inaperçu.Chaque apparition du Floyd est un événement underground.Dans les clubs,au premier rang,2 fans de Syd n'en perdent pas une miette:David BOWIE (qu'on ne présente plus !) et Marc BOLAN (futur leader du groupe de glam-rock T-Rex) suivent les moindres apparitions "dramatiques" de leur idole,de plus en plus délabrée par sa consommation quotidienne d'acide.

En Février 1967,c'est la première expérience studio du groupe au "Sound Technique Studio".Sur son premier disque qui commence par des bruitages radio parasites,Pink Floyd ose plein de choses:"ARNOLD LAYNE", une merveille de chanson pop signée Barrett,sera publiée en face A.Elle contraste avec "INTERSTELLAR OVERDRIVE";instrumental débridé de 9 minutes;morceau de bravoure musical longuement muri en live que Syd aime strier de larsens remontés des profondeurs de sa Telecaster.Avec ses 2 titres,il dessine les contours du Floyd d'alors.Ce premier single fait un score remarquable.

Dans le meme temps,Syd Barrett,vulnérable au plan émotionnel,ébranlé par le décés de son père et versatile en amour,s'enfonce de plus en plus dans le LSD qui devient un refuge pour lui.Une taule en fait,un asile.Paranoiaque,terrorisé par l'idée qu'il se fait de la gloire,il est le seul à ne pas jubiler lorsque EMI signe Pink Floyd et avance une fortune de l'époque:5000 Livres !

En fait,ce contrat marque le début de sa fin et meme s'il va composer l'essentiel de "THE PIPER AT THE GATES OF DAWN" ainsi que le magique "SEE EMILY PLAY";second single publié la meme année et qui affole les radios;l'éminence grise du groupe est déjà en partance.

 

"SEE EMILY PLAY";titre crucial pour le Floyd et qui lui ouvrira les portes médiatiques;se nommait au départ "Games of May".Il sort en 45 tours le 16 Juin 1967.Ce titre est,d'après la légende,sorti tout droit d'un reve de Syd: "Je dormais dans un bois,après un gala dans le Nord,lorsque je vis venir,à travers les arbres,une jeune fille qui criait et dansait;c'était Emily." En fait,Emily a bien existé et fréquentait le Club UFO où se produisait le groupe à l'époque.

Le groupe prend alors le chemin des mythiques studios "Abbey Road" pour enregistrer son premier album.Pour l'époque et pour un groupe débutant,la chose est inouie.Il faudra 4 mois au groupe pour mener à bien son enregistrement;du 15 mars au 5 juillet 1967;et cela dans la douleur et la difficulté.L'enregistrement fut très pénible.

En effet,lorsque Syd planait à 15000,il était ingérable et en redescente,jamais moins qu'exécrable.Souvent,on lui faisait enregistrer voix et guitare seul,puis les autres se greffaient sur ses prises.Il fallait se montrer très persuasif pour convaincre l'acariatre de la justification d'une option.Mais le jeu en vaudra la chandelle et Paul McCartney,passé en voisin durant le mixage,qualifiera "The Piper..." de "stupéfiant !"

 

WESTERN INTERGALACTIQUE

Si le premier album du Floyd reste remarquable,c'est que,par-delà la fulgurance des géniales compositions de Barrett,l'auditeur est sans cesse déconcerté par des climats contradictoires.Rien ici n'est réel.Des climats blues évoluent en comptine pour "barré cosmique",des bluettes acoustiques dérapent dans des instrumentaux électriques voir dans du rock'n'roll garage.Le Floyd oppose sans cesse 2 mondes:celui de la campagne anglaise et celui des immensités intersidérales.Enfin Barrett semble tout au long se poser des questions sur son appartenance à un groupe (adulte ou adolescent ?).Il ne se les posera plus très longtemps:son éviction est proche.

Mais chacun apporte sa contribution:Roger Waters signe une chanson et Rick Wright,impeccable musicien,propose d'étonnantes parties de claviers.Nick Mason assure des rythmes hypnotiques qui deviendront sa marque et préfigurent les boucles techno.

Barrett devient l'élément perturbateur,imprévisible.Son état empire,sa consommation d'acide devient démentielle et le génie ingérable du Floyd sera tristement abandonné par son groupe quelques semaines après la sortie du disque.

 

Et ce disque ? Monumental !!!

"THE PIPER AT THE GATES OF DAWN" démarre par "ASTRONOMY DOMINE".Le texte traduit la paranoia qui engonçait Barrett à l'époque,et une autre version,plus longue,sera enregistrée sans lui en 1969 pour "UMMAGUMMA".

A peine plus othodoxe, "LUCIFER SAM" (une référence au chat de Syd et à sa petite amie Jenny) sonne comme un générique de série dont le refrain,tiré vers le haut,soulève toutes les questions.

 Dans "MATILDA MOTHER",Syd évoque ses peurs d'enfant et notamment celle du noir.La touche "orientale" de Rick Wright contribue à l'étrangeté de ce titre capital puisqu'il aborde le thème de la mère,chez qui Barrett ira finir en "légume humain".

"FLAMING" est une des comptines déjantées dont il avait le secret et qui feront le charme vénéneux de ses disques solo.

"POW R TOC H";référence à une organisation caritative;est un instrumental aux accents jazzy,signé par les 4 membres du groupe,qui dégénère façon "western intergalactique" en croulant sous les "beats" costauds de Mason.

Celui-ci martèle également dans "TAKE UP THY STETHOSCOPE AND WALK",seule composition de Waters (qui partage le micro avec Syd lors des rares interventions vocales);autre cavalcade délirante dont le groupe s'était fait le champion.

Puis vient la version de l'album d' "INTERSTELLAR OVERDRIVE";troisième enregistrée par le groupe et qui renvoie à ce qu'elle était sur scène à l'époque.

Ensuite surgit "THE GNOME",à ranger dans les ballades enfantines de Barrett et qui doit autant à Tolkien qu'aux nains de jardin.

Dans "CHAPTER 24",Syd fait rouler les "r" et les allusions au fameux "I Ching",livre de prophéties chinois très en vogue dans les années 60.

Dominée par des claviers lancinants et des harmonies éclaboussées de reverb,la chanson hypnotise et introduit idéalement "SCARECROW",comptine aux percussions "stylées" à l'extrème. et dont la montée en puissance meurt dans l'oeuf.

"BIKE" qui clot l'album est en apparence plus naive encore:un adolescent chante sa bicyclette... mais ce n'est qu'une allusion cachée au 1er trip de l'époque moderne:Albert Hofmann,chimiste suisse,découvre le 16 Avril 1943 le LSD 25 en manipulant et en synthétisant de l'ergot de seigle.Il rentre chez lui à bicyclette complètement "défoncé"... Les effets spéciaux du morceau,sa structure hachée et sa fin abrupte lui confèrent un caractère quasi solennel.

 

REVE INACHEVE

"THE PIPER AT THE GATES OF DAWN" est un concept-album révolutionnaire;le chef d'oeuvre psychédélique de la pop anglaise.

C'est un album monumental car c'est le disque d'une fracture ouverte,béante,hurlante:un testament en guise de coup d'essai;un reve inachevé et terrible. Dès l'année suivante,Pink Floyd,sans Syd et avec David Gilmour;intime de Barrett;s'envolera pour ailleurs.

Syd Barrett,fantome absolu du rock,regagnera sa ville natale de Cambridge où il résidera jusqu'à sa mort... mais jusqu'à aujourd'hui et davantage encore depuis son décès,les 4 survivants ont vécu avec cet album traumatisant en travers de la gorge,du coeur et de la gloire.

 

 
Sources: - ROCK 'N' FOLK -
 
 
Voilà,ce sera tout pour aujourd'hui...
 
... les androides revent-ils de moutons électriques ???

Publié le 08 février 2008 à 21:35:47 dans Musique | Commentaires (0) |

Commentaires non autorisés sur ce blog

Présentation

Tout Baigne, c'est l'émission "live" de 3 lyonnais.

Tout Baigne c'est :

  • Interactif grâce au "tchat", vous pouvez venir discuter avec nous.
  • des thématiques : on parle de cinéma, musique, internet et d'actualités diverses...
  • des invités : régulièrement un invité vient discuter avec nous.
  • une émission "chez vous" : nous pouvons nous déplacer pour faire l'émission "chez vous".

Tout Baigne a aussi pour objectif de vous montrer que l'on peut monter et animer chez soi sa propre WEBTV.


Nous trouver Nous trouver

Compteur

Depuis le 24-11-2007 :
46350 visiteurs
Depuis le début du mois :
986 visiteurs
Billets :
112 billets

  • Propulsé par i-citoyen